|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Culture

Le corps de l’artiste Général Defao sera rapatrié en RDC le 4 janvier.
Écrit par Berger Media - Publié le 31/12/2021
  

 

Le ministre du Tourisme Modero Nsimba, qui assure l'intérim de la ministre de la Culture Arts et Patrimoine a présidé une réunion d’urgence pour étudier les modalités de rapatriement du corps de l’artiste Lulendo Matumona.

 

Le corps de l’artiste musicien Lulendo Matumona connu sous le nom de scène du Général Defao, sera rapatrié en RDC le 4 janvier 2022. Cette date est le fruit du consensus entre le gouvernement, les artistes musiciens et la famille du disparu.

 

Après deux rencontres avec le ministre du Tourisme Modero Nsimba, qui assure l'intérim de la ministre de la Culture Arts et Patrimoine, les participants à cette rencontre ont annoncé la date du 4 janvier. La délégation était composée de quelques députés nationaux, des artistes et membres de la famille.

 

Le Général Défao est mort lundi au Cameroun à la suite d’un malaise. Il devait avoir 63 ans le 31 décembre. Ce musicien talentueux y était arrivé la semaine dernière pour livrer un concert privé.

 

Lulendo Matumona, de son vrai nom, est décédé dans une clinique de Douala. Selon le quotidien kinois La Référence Plus, l’artiste aurait été victime de complications médicales : le diabète mêlé au Covid-19. Aussitôt arrivé au Cameroun, il a été frappé d’un malaise et immédiatement évacué vers le centre médical Laquintinie.

 

C’est un musicien de talent qui a fait danser l’Afrique entière, témoigne Tom Mpiana, un grand mécène aujourd’hui inconsolable. Ce dernier rappelle quelques titres à succès que Général Défao a eu à interpréter telles que Radio trottoir, Famille Kikuta ou encore Amour scolaire.

 

Il avait commencé la musique en 1976 à Matadi dans des groupes de quartiers. Entre 1983 et 1991, l’homme avait fait les beaux temps de Zaïko Wawa et Choc Stars avant de monter Big Stars, son propre groupe en 1991.

 

Général Défao a aussi chanté avec d’autres célébrités comme Carlito et Debaba. Et plusieurs mélomanes se souviendront encore longtemps du duo exécuté avec la chanteuse Mbilia Belle à l’initiative de feu Simaro Lutumba Ndomanueno. Le musicien Montana Kamenga, ému, a « très bien connu » Général Défao. « Quand j'ai commencé à chanter, j'avais 17 ans. Il a beaucoup fait pour moi », confie-t-il, fredonnant au passage un air du défunt.

 

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité