|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Politique

RDC : L’insécurité face à l’épidémie de la Covid19
Écrit par Myriam Mbewa - Publié le 15/05/2020
  

 

La partie Nord-Est de la république démocratique du Congo est en proie aux violences et attaques des rebelles étrangers et congolais. A Béni, au Nord-Kivu, puis à Bunia, Mahagi, Djugu et Mambasa en Ituri et aujourd’hui à Tanganyika, des milliers des personnes ont dû quitter leurs maisons et se refugient dans des camps de fortune où ils attendent l’intervention de l’état.

Outre l’épidémie de Ebola, qui sévit dans certains territoires depuis 2016, la République Démocratique du Congo doit faire face à l’épidémie de Covid 19 qui a déjà fait près de cinquante morts. Plus de 1000 cas déjà recensé dans ce pays de soixante dix millions d’habitats.

Des chercheurs et médecins congolais se mobilisent pour contenir la maladie et trouver des remèdes. Le docteur Jérôme Munyengi est arrivé à Kinshasa, en provenance de Paris. Un jet privé a été mise à sa disposition pour le transporter jusqu’à Kinshasa. Il promet un protocole d’essai clinique pour tester sur des malades. Rappelons qu’il est l’un des promoteurs du protocole de traitement de COVID-19 à base d’Artemisia, annoncé par le président Malgache.

Face à la Covid 19, le pays doit encore faire face aux conflits armés. Après la partie Nord-Est du pays, notament à Djungu, Mahagi, Mambasa, c’est le Sud-Est qui est actuellement en proie aux attaques des hommes armées identifiés ou pas. Plusieurs localités autour du site minier de Musebe ont été attaquées par des combattants d’origine twa dans la nuit du 11 au 12 mai courant. Cette localité est située à 120 km au nord-est de Nyunzu, dans la province de Tanganyika.

Selon des témoins, au cours de cette attaque, plusieurs personnes ont été frappées et blessées et beaucoup de biens de valeur emportés.

Le chef de la localité, Prosper Kasanga indique que plusieurs coups de feu ont retenti pendant la nuit dernière dans les localités de Musubi et Lumbu, situées à 12 km du site minier de Musebe : « Hier à 23 heures, les Twas en provenance de la localité Mubimbe ont attaqué les villages Lumbu et Musubi. Ils ont tiré plusieurs coups de balles, puis ils ont tabassé le chef Musubi. Ce dernier est parvenu à s’échapper la nuit même. Ils ont cassé la jambe de sa fille. Après, ils ont emporté des biens de la population, y compris les biens de leurs frères de tribu ».

Le calme est revenu en ce moment, dès l’arrivée des FARDC en poste à Zongwe et Musebe. L'administrateur du territoire de Moba dans la province du Tanganyika, Didier Mumbere, a affirmé mercredi 13 mai que les FARDC semble avoir opté cette fois pour une présence dans toutes les localités frontalières avec la Zambie. « Nous sommes en train de déployer des militaires, renforcer la sécurité totale au niveau de nos limites frontalières congolaises et zambiennes.

Par ailleurs, certaines sources annoncent que les unités déployées proviennent essentiellement de l’unité de réaction rapide de la 22e brigade ainsi que du 22e groupement naval.

Dans son discours d’investiture, le président Félix Tshisekedi avait promis de tout mettre en œuvre pour mettre fin à l’insécurité à l’Est du pays. Sur terrain, les habitants attendent… M.N.

 

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité