|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Société

*Contravention, Arrestation arbitraire, Enlèvement, Détention illégale,Mort d'homme, Torture...*
Écrit par - Publié le 15/03/2020
  

Tels sont quelques griefs à charge de la Police Nationale Congolaise depuis ce dimanche 15 mars entre 5h00' et 5h20'.      Véhicule de suite de la PNC immatriculé 01/06 suivant le cortège dont on ne sait de quelle autorité ayant percuté ce dimanche aux environs de 4h15' la remorque de la société NRJ au croisement Funa/Boulevard à la 1ère rue Limete, une contravention ayant causé mort d'homme dans le chef de la Police.

Mais le chauffeur de la remorque sentant sa mort venir a trouvé son salut dans la fuite, sans laisser des traces. En langage codé,cela s'appelle 100 mètres plat.

Animés d'une extrême  vengeance, les Agents de la Police Nationale Congolaise s'en sont pris à la Maison d'Accueil  appartenant aux Missionnaires de la Congrégation du Coeur Immaculé de Marie, où ils sont entrés avec fracas et menaces, sous les coups des rafales et des mitraillettes,des balles tirées à tout va,portes défoncées,des paisibles prêtres tirés de leur sommeil,brutalisés et violentés, sous prétexte que le chauffeur de la remorque s'y serait réfugié, allégation que le portier de la Maison d' Accueil a réfuté.

Après cette scène digne d'un Western urbain ou d'un film d'horreur, voulant se faire justice alors qu'ils sont à la base de ce qui venait d'arriver, -nous sommes en face de HJ Hospitals,loin de cette Auberge où le silence rime avec prière,méditation et repos,-  les éléments de la PNC qui viennent ainsi de dissiper les munitions qui peuvent servir à l'Est contre les ADF-NALU emportent le portier *Moïse KAKWATA* de la Maison d' Accueil.

Aux toutes dernières nouvelles,l'innocent portier se trouve gardé au siège de l' Inspection Provinciale Ville de Kinshasa sise Avenue de Libération ex-24 Novembre à côté de l'Institut Supérieur de Commerce où il a été acheminé,non sans avoir été battu à mort, corps ensanglanté, dents cassées, ecchymoses...

Un homme qui va avoir du mal à recouvrer l'usage de certains de ses membres.

Il nous revient que le "convoyeur" du véhicule-remorque rattrapé par les éléments de la PNC au terme d'une course-poursuite atteste de l'innocence du portier,"son" Chauffeur titulaire ,de son aveu ,ayant pris le large dans le sens contraire,particulièrement du côté de la 2ème Rue Limete Quartier Industriel alors que la Maison d'Accueil CICM est de peu voisine du Collège Saint Raphaël,côté Résidentiel.

 

Sacrée Police professionnelle de proximité d'un État de Droit.

Vers 9h,les paisibles prêtres ayant requis diligemment les agents de l'Auditorat de Garnison de Matete pour une enquête et le Commissariat Provincial de la PNC pour obtenir gain de cause, il est surprenant  de voir l'attention de la Police plutôt focalisée sur l'innocent portier,torturé et enlevé de force d'une part et  d'autre part, la même PNC faisant obstruction à l'enquête de l'Auditorat au point d'avoir voulu tirer à bout portant pour de vrai sur les agents du Parquet de l'ordre militaire.

Ces derniers n'étant plus revenus au couvent pour de plus amples détails auprès des calotins traumatisés ,comme s'ils avaient été instruits par la suite de ne pas chercher à incriminer les agents de la PNC par solidarité après tant de forfaitures.

Omerta,quand tu nous tiens!

 

Les douilles de balles du contribuable congolais gisent encore au sol à la Maison d'Accueil de la 1ère rue dont les occupants ne demandent plus qu'une chose à cette étape: Que Justice soit faite, et leur dignité bafouée, rétablie.

 

Eugène Ngimbi Mabedo

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité