|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Politique

Signature de l'acte d'engagement pour la prolongation du cessez-le- feu à l'Est de la Rdc: Le Gouvernement signe, le Cndp résiste
Écrit par Berger Media - Publié le 22/12/2008
  

Le deuxième round des concertations de Nairobi au Kenya entre le Gouvernement de la Rdc et le Cndp du général déchu Laurent Nkunda ont pris fin samedi avec la signature par la partie gouvernementale de l’acte de cessez-le- feu proposé par la facilitation, la deuxième partie ayant opté pour le refus catégorique de s’impliquer dans cette démarche.

La facilitation précise que les représentants du Cndp justifient officiellement leur refus, alléguant que leurs positions auraient été attaquées par les Forces armées de la Rdc (Fardc).

Ce qui n’est pas du tout fondé, estime la facilitation, après vérification auprès d’au moins trois sources dont la Mission onusienne au Congo.

Pour leur part les Fardc, par le biais du colonel Delphin Kahindo, commandant des opérations du Nord – Kivu, ont à leur tour rejeté ces accusations qu’ils qualifient de mensongères.

 « C’est faux et archifaux, les Fardc sont cantonnées dans leurs positions. Il n’est pas question pour elles de progresser vers les positions où le Cndp s’est désengagé », a démenti ce colonel.
 
Voilà qui inquiète plusieurs observateurs de la situation de la guerre à l’Est de la Rdc qui en outre qualifient d’échec cette rencontre à cause du refus du Cndp de s’engager sur la voie de la recherche de la paix.

De même qu’ils mettent en doute la bonne foi de Nkunda, qui rappelle-t-on,  voudrait gagner du temps en multipliant les obstacles à cette paix.

Il y a quelques jours il exigeait la participation à ces assises des présidents de l’Assemblée nationale Vital Kamerhe et du Sénat congolais Léon Kengo wa Dondo alors que cette situation que c’est le gouvernement qui s’occupe de la gestion de dossier.

En attendant, pensent certains observateurs, il faut que la communauté internationale puisse exercer une pression sur le Cndp afin de faire revenir à la raison Nkundabatware et ses acolytes et de permettre des avancées significatives pour le retour définitif de la paix dont rêve la population surtout en cette de fin d’année, à quelques semaines du premier anniversaire de la signature des Accords de paix de Goma visant la pacification du Kivu, auxquels le Cndp est aussi partie prenante.

Le prochain rendez-vous dans le cadre de ces négociations est fixé au 7 janvier 2009. 

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité