|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Politique

Bientôt un nouveau gouvernement d’union national en RDC
Écrit par Berger Media - Publié le 09/11/2016
     

Le gouvernement de large union nationale sera mis en place dans quelques jours, soit le 14 novembre 2016, ont annoncé mardi 8 novembre à Kinshasa les ex-co-modérateurs du dialogue politique, Vital Kamerhe et Alexis Thambwe Mwamba.

 

Lors d’une conférence, face à la presse nationale et internationale, le représentant de la majorité  soutient que l’accord issu de ce forum n’est pas violé parce que le délai de vingt-et-un jours pour la formation de ce gouvernement court à partir du 24 octobre, jour de la remise du texte au chef de l’Etat. Il reste que la CENCO apporte les rapports de négociations avec le rassemblement.

Le ministre Thambwe indique que c’est Joseph Kabila qui doit assurer la mise en œuvre de cet accord issu de travaux de la cité de l’Union africaine: «Je voudrais vous confirmer que le président de la République entend respecter cet accord entièrement. Toutes les dispositions de cet accord seront respectées par lui.»

Alexis Thambwe était le co-modérateur du dialogue pour le compte de la majorité présidentielle. Il s’adressait ainsi à quelques participants à ce forum, notamment les délégués de l’opposition qui n’ont pas accepté son message.

La partie de la société civile, représenté par madame Kala estime qu’il n’y a rien à craindre. Les accords du dialogue seront respectés, car « nous sommes chez-nous… » a-t-elle martelé.

Ancien co-modérateur du dialogue politique pour le compte de l’opposition, Vital Kamerhe a calmé ses collègues en prenant acte de la communication du ministre Thambwe Mwamba.

E.N.

 

Le président de l’UNC rassure que l’accord sera bel et bien respecté et que le gouvernement sera mis en place dans le délai: «Nous n’allons pas demander au président de la République d’appliquer l’accord dont il n’a pas pris connaissance. Deux: l’application de l’accord a déjà commencé, puisque la présidence de la République a chargé la CENCO de la faire la mission de bons offices auprès de nos frères et sœurs du Rassemblement de l’opposition politique qui n’ont pas pris part aux travaux du dialogue.» 

 

 

Le nouvel exécutif, piloté par un Premier ministre issu de l’opposition, devrait être mis en place le mardi 8 novembre, selon l’échéance annoncée précédemment sur base d’un calcul partant du 18 octobre, date de la signature de cet accord par les participants à ces travaux.

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité