|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Musique

Une sortie de ‘‘Frère’’ Patrice Ngoy sous sponsoring d’une bière scandalise des chrétiens
Écrit par Berger Media - Publié le 10/06/2012
  

Kinshasa, le 10/06/2012.- Celui qui se présentait comme le grand censeur, qui critiquait à tour des bars dans ses chansons la flopée des gens se réclamant serviteurs de Dieu et qui s’est subitement converti en pasteur sans transition, le ‘‘frère’’ Patrice Ngoy Musoko a doublement scandalisé en passant sur une chaîne de télévision dans une émission des ‘‘stars’’ sponsorisée par une bière. C’était dimanche 10 juin sur la télévision publique de la RDC.

Aux heures de grande écoute, le frère a fait la vedette sur une émission des stars, ce qu’il a toujours renié mais la où le bât blesse, c’est l’apparition tout au long de l’émission de la publicité d’une bière sur le petit écran.
‘‘Indigeste’’, affirment des chrétiens qui ont vu le critiqueur dans un pareil environnement. Le "frère" Ngoy ne pouvait-il pas exigé un plateau sans la publicité de boissons alcoliques, se demandent ses fans. Même si, tout le monde sait que la chaîne dégoûte avec ses sequences publicitaires mal programmées.
C’est le péché mignon, si l’on ose le dire, des prédicateurs vedettes, l’honneur, outre l’argent et les femmes, dans lequel est tombé le frère. Selon des sources,  ce n’est que le bout de l’iceberg. Le ‘‘frère’’ donne de plus en plus l’image, comme l’affirment des psychologues, d’un imposteur qui a usé de son handicap physique pour attendrir le difficile public kinois et lui imposer par la suite ses désirs.


Par un coup de baguette magique, Patrice Ngoy Musoko est devenu pasteur. Le groupe de musique s’est mué en une église, qui fait en plus concurrence mondaine à l’Eglise de Mangembo, installée là, au croisement de l’avenue du même nom avec l’avenue Bula à Bandalungwa depuis des années.


Les sorties du ‘‘frère’’ confortent souvent ces assertions selon lesquelles c’est son handicap qui l’a fait découvert la parole de Dieu. Et pour preuve, la politique ne lui est plus étrangère. Il use de sa notoriété acquise en tant que leadeur chrétien pour proposer des solutions politiques. La période électorale 2011 est plein d’exemple.
 Seulement, le ‘‘frère’’ sait assurément que les Congolais ne sont pas dupes. Un de ses pairs qui s’est clairement prononcé en politique frôle la faillite. Des bruits circulent même avec persistance que cet autre ‘‘faux frère’’ voudrait transformer le lieu de prière que ses adeptes avaient construit par leur sacrifice en une salle de fête.
Ce qui fait dire aux critiques que les fréquentations de ceux qui se proclament serviteurs disent ce qu’ils sont réellement.
Emmanuel Makila

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité