|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

POLITIQUE

La recherche du mot clé [ POLITIQUE ] donne le résultat suivant:
653 enregistrements trouvés dans notre base de données Berger-Media.info

Le 04 Janvier 2013.- Les pourparlers de Kampala s’annoncent tendus. Ils reprennent aujourd’hui ce vendredi 4 janvier sur une note très coriace. Les autorités congolaises et le Mouvement du 23 mars (M23) campent chacun sur leurs positions. Les discussions avaient été suspendues le 21 décembre sur un point d’achoppement sur lequel le M23 conditionne la reprise : la question d’un éventuel cessez-le-feu et le Gouvernement ne veut rien entendre. Les rebelles sont en voie d’ajouter à leur revendication une question qui va certainement mettre un terme à ces négociations : le statut de Goma.
 
M. Ramtane Lamamra, commisaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), effectue une tournée dans la région des Grands Lacs, notamment à Kinshasa et à Goma, en RDC, et à Kigali, au Rwanda, en vue de discuter avec de hauts responsables de ces deux pays de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.
 
La Cour suprême de justice de la république démocratique du congo a reconnu ce jeudi 3 janvier 2013 l’élection de Jean Bamanisa et Jacques Mbadu comme gouverneur de la Province Orientale et du Bas-Congo. Le député nationale Jean Bamanisa avait été élu gouverneur de la Province Orientale avec 48 voix contre 45 pour son concurrent Jean Tokole, le mercredi 31 octobre 2012. Au Bas-Congo, son homologue Jacques Mbadu avait recueilli 17 voix contre 11 pour Déo Nkusu.
 
28 d?cembre 2012 ? Deux h?licopt?res de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en R?publique d?mocratique du Congo (MONUSCO) ont essuy? des tirs mercredi dans la soir?e, a annonc? la Mission, qui a confirm? la responsabilit? du M23.
 
Le 26 Décembre 2012.- A l'est de la République démocratique du Congo (RDC), soit au cœur de l'Afrique, cette région est l'une des plus belles du monde. Autour d'un lac, des cultures montent en terrasses jusqu'au sommet des collines. Eau, soleil, terres fertiles, le Kivu aurait tout pour vivre heureux.
 
Le ministre ougandais de la Défense et facilitateur des négociations de paix entre les rebelles du Mouvement du 23-Mars et le gouvernement congolais, Crypsus Walter Kiyonga, a suspendu vendredi 21 décembre, ces négociations pour impossibilité de rapprocher les vues des rebelles M23 et celles du gouvernement. Les négociations ne pourront reprendre que le vendredi 4 janvier 2013. ‘‘En dépit de progrès substantiels, le consensus n′a pas été trouvé sur un des points de l′ordre du jour (...), relatif au besoin de renforcer l′accalmie actuelle des hostilités militaires’’, a indiqué le facilitateur ougandais.
 
15/12/2012 : La défense de l’intégrité territoriale du pays et la situation humanitaire à l’Est du pays ont été le message clé du discours de joseph Kabila, ce samedi 15 décembre 2012, sur l’état de la nation, devant les deux chambres du parlement réunis en congrès. La sécurité nationale constitue désormais une priorité des priorités a-t-il martelé.
 
Bmi, le 07/12/2012.- Des coriaces rounds de négociations pourront être entamés entre le gouvernement et le M23 vendredi 7 décembre à Kampala, dans la capitale de l'Ouganda, cité comme le Rwanda dans un rapport de l'ONU, comme ayant soutenu, armé et équipé le mouvement rebelle. La nouvelle a été; annoncée jeudi 6 décembre par le Porte-parole du gouvernement ougandais, Fred Opolot.
 
Bmi, le 05/12/2012.- Les forces rwandaises ont fourni un "soutien direct" aux rebelles dès le lancement de leur offensive début novembre sur Goma, tandis que l'Ouganda fournissait surtout un appui "logistique". La déferlante du M23 sur Goma a donc été le résultat de l'appui à la rébellion que les deux pays soutiennent depuis sa création.
 
Le 05/12/2012.- Combien sont-ils à sauter des camions et à former un vague carré dans le camp de Katindo, à Goma ? En théorie, un bataillon – le 41e bataillon commando très précisément, une unité délite des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), entraînée par larmée sud-africaine, avec un effectif dun peu moins de 800 hommes. Ce sont les premiers éléments loyalistes qui rentrent dans Goma après le départ des rebelles du M23, deux jours plus tôt, et les soldats congolais découvrent leur nouvelle affectation avec un peu de stupeur.
 

1Page 31/66
66
Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité