|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

POLITIQUE

La recherche du mot clé [ POLITIQUE ] donne le résultat suivant:
650 enregistrements trouvés dans notre base de données Berger-Media.info

28 d?cembre 2012 ? Deux h?licopt?res de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en R?publique d?mocratique du Congo (MONUSCO) ont essuy? des tirs mercredi dans la soir?e, a annonc? la Mission, qui a confirm? la responsabilit? du M23.
 
Le 26 Décembre 2012.- A l'est de la République démocratique du Congo (RDC), soit au cœur de l'Afrique, cette région est l'une des plus belles du monde. Autour d'un lac, des cultures montent en terrasses jusqu'au sommet des collines. Eau, soleil, terres fertiles, le Kivu aurait tout pour vivre heureux.
 
Le ministre ougandais de la Défense et facilitateur des négociations de paix entre les rebelles du Mouvement du 23-Mars et le gouvernement congolais, Crypsus Walter Kiyonga, a suspendu vendredi 21 décembre, ces négociations pour impossibilité de rapprocher les vues des rebelles M23 et celles du gouvernement. Les négociations ne pourront reprendre que le vendredi 4 janvier 2013. ‘‘En dépit de progrès substantiels, le consensus n′a pas été trouvé sur un des points de l′ordre du jour (...), relatif au besoin de renforcer l′accalmie actuelle des hostilités militaires’’, a indiqué le facilitateur ougandais.
 
15/12/2012 : La défense de l’intégrité territoriale du pays et la situation humanitaire à l’Est du pays ont été le message clé du discours de joseph Kabila, ce samedi 15 décembre 2012, sur l’état de la nation, devant les deux chambres du parlement réunis en congrès. La sécurité nationale constitue désormais une priorité des priorités a-t-il martelé.
 
Bmi, le 07/12/2012.- Des coriaces rounds de négociations pourront être entamés entre le gouvernement et le M23 vendredi 7 décembre à Kampala, dans la capitale de l'Ouganda, cité comme le Rwanda dans un rapport de l'ONU, comme ayant soutenu, armé et équipé le mouvement rebelle. La nouvelle a été; annoncée jeudi 6 décembre par le Porte-parole du gouvernement ougandais, Fred Opolot.
 
Bmi, le 05/12/2012.- Les forces rwandaises ont fourni un "soutien direct" aux rebelles dès le lancement de leur offensive début novembre sur Goma, tandis que l'Ouganda fournissait surtout un appui "logistique". La déferlante du M23 sur Goma a donc été le résultat de l'appui à la rébellion que les deux pays soutiennent depuis sa création.
 
Le 05/12/2012.- Combien sont-ils à sauter des camions et à former un vague carré dans le camp de Katindo, à Goma ? En théorie, un bataillon – le 41e bataillon commando très précisément, une unité délite des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), entraînée par larmée sud-africaine, avec un effectif dun peu moins de 800 hommes. Ce sont les premiers éléments loyalistes qui rentrent dans Goma après le départ des rebelles du M23, deux jours plus tôt, et les soldats congolais découvrent leur nouvelle affectation avec un peu de stupeur.
 
Goma, le 01/12/2012.- Le pompiste de la station Congo pétrole, à la sortie de Goma, regarde s′éloigner les pick ups des rebelles du M23 et essaye de calculer combien de litres, dans leur retrait de la grande ville ′de lEst de la République démocratique du Congo (RDC), les hommes en arme ont mis dans leurs réservoirs en omettant de payer la note. «Ils ont dit de mettre full tank (le plein) puis ils sont partis comme ça. Ils n′ont pas tous payés mais au moins ils s′en vont», commente-il doucement dans la poussière de la route voisine, ruban de terre qui longe l′aéroport sous contrôle de l′ONU, avant de monter en direction de la région du Rutshuru, où les hommes du M23 ont accepté de se replier samedi, en cédant à des pressions régionales et internationales.
 
Kinshasa, le 29/11/2012.- Le chef militaire des rebelles du M23, le général Sultani Makenga a déclaré mardi 27 novembre que ses troupes se retireront dici vendredi de Goma quelles ont prise mardi 20 novembre, sans poser des exigences ou lier le retrait à l’entame des discussions directes avec le président de RDC, Joseph Kabila.
 
24/11/2012 : Réunis à Kampala, les dirigeants de plusieurs pays de l'Afrique des Grands Lacs ont demandé aux rebelles congolais du M23 de cesser les hostilités et d'évacuer Goma « d'ici à 48 heures ». Face à l’avancée éclair des rebelles du M23 dans le nord-est du Congo, la diplomatie africaine se met lentement en branle. Réunis à Kampala en Ouganda ce samedi, les dirigeants des États de l’Afrique des Grands Lacs ont sommé les insurgés congolais d’évacuer la ville de Goma, dans la province du Kivu, « d'ici à 48 heures ».
 

1Page 31/65
65
Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité