|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

POLITIQUE

La recherche du mot clé [ POLITIQUE ] donne le résultat suivant:
671 enregistrements trouvés dans notre base de données Berger-Media.info

Les Nations unies ont mis leur menace à exécution en République démocratique du Congo. Elles suspendent leur soutien aux opérations de l'armée congolaise contre les rebelles rwandais des FDLR. L'ONU et Kinshasa sont en désaccord sur la désignation dans l'est du pays de deux généraux accusés de violations des droits de l'Homme. Ce qui est particulièrement surprenant, c'est que cette suspension est annoncée trois jours avant la fin du délai accordé aux autorités de Kinshasa pour remplacer les deux officiers contestés.
 
07/02/2015 : L'armée de la République démocratique du Congo (RDC) affrontait vendredi dans l'est du pays des rebelles musulmans ougandais accusés d'avoir massacré des centaines de personnes depuis octobre dernier, ont indiqué vendredi des sources officielles.
 
Le 31 janvier 2015 restera une date marquée dans les annales sportives de deux Congo, notamment de la République Démocratique du Congo et de la république du Congo. Dans le cadre de la 30e Edition de la coupe d’Afrique des nations, CAN2015, les deux pays se sont rencontrés en quart de finale ce samedi 31 janvier15 à Bata, en Guinée-Equatoriale. Le match s’est soldé par la victoire de la RDC : 4 – 2.
 
L’ONU a jugé mercredi imminente l’offensive de l’armée congolaise contre les FDLR dans l’est de la République démocratique du Congo, attendue depuis que l’ultimatum lancé à ces rebelles hutu rwandais pour désarmer a expiré début janvier.
 
Le président de l'Assemblée nationale congolaise Aubin Minaku a annoncé ce samedi soir qu'il retirait l'alinéa controversé de l'article 8 de la loi électorale portant sur l'organisation d'un recensement comme préalable aux élections. Il s'agit, selon Aubin Minaku, de mettre fin à toute controverse. Afin qu'il y ait « sérénité », a-t-il ajouté.
 
23/01/2015 : Le Sénat congolais a amendé vendredi le projet de loi électorale à l'origine de violences meurtrières dans le pays, mais l'opposition a accueilli cette évolution avec prudence.
 
Le Sénat congolais a amendé vendredi le projet de loi électorale à l'origine de violences meurtrières dans le pays, mais l'opposition a accueilli cette évolution avec prudence.
 
21/01/2015 : Il n'y a pas du tout de conditionnalité entre la tenue des élections présidentielle, législatives et la réalisation du recensement, a assuré le vice-premier ministre et ministre de l'intérieur et chargé de la sécurité, lors de son intervention au sénat, le mardi 19 janvier 2015.
 
Le Sénat a jugé recevable, mardi 20 janvier, le projet de loi portant modification de la loi électorale, modifiée et adoptée le week-end dernier à l’Assemblée nationale. Après un débat approfondi, ce texte a été confié à la commission Politique, administrative et judiciaire (PAJ), appelée à examiner en profondeur et la remettre en discussion jeudi 22 janvier prochain.
 
Le 17 janvier est normalement un jour férié en République démocratique du Congo, pour commémorer la mort de Patrice Lumumba, mais l'Assemblée se réunira bien ce samedi à Kinshasa. Les élus ont été convoqués à la dernière minute, vendredi soir, afin d'examiner le projet de révision de la loi électorale. Les opposants dénoncent la méthode des autorités qu'ils accusent de vouloir passer en force. Ce projet de loi est très controversé en RDC, car il conditionne la tenue de l'élection présidentielle en 2016 aux résultats d’un recensement.
 

1Page 19/68
68
Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité