|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

POLITIQUE

La recherche du mot clé [ POLITIQUE ] donne le résultat suivant:
650 enregistrements trouvés dans notre base de données Berger-Media.info

05/10/2015 : Deux semaines après la fronde du G7 (MSR de Pierre Lumbi, Unadef de Charles Mwando, Unafec de Gabriel Kyungu, ARC d’Olivier Kamitatu, PDC de José Endundo, ADP/MSDD de Christophe Lutundula et ACO de Danny Banza) et six jours après la tonitruante démission de Moïse Katumbi du PPRD et de son poste de gouverneur de l’ex-province du Katanga, sénateurs et députés de la Majorité présidentielle se sont retrouvés autour de leur « Autorité morale », Joseph Kabila, hier dimanche 04 octobre 20I5 à Kingakati. On a enregistré 47 Sénateurs et 3I0 députés, conduits par le Secrétaire général de la MP et président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.
 
Démissionnant du PPRD et comme Gouverneur, il réitère sa position contre la révision constitutionnelle et d’autres artifices antidémocratiques. A partir de son compte Twitter aux environs 19 h locales, Moïse Katumbi Chapwe a dit hier mardi 29 septembre avoir pris ses distances avec le PPRD et d’en assumer toutes les conséquences qui doivent être son départ de la Majorité présidentielle et sa démission comme Gouverneur de l’ex province du Katanga.
 
Le président de la république démocratique du Congo a procédé, vendredi 25 septembre tard dans la nuit, à un «réaménagement technique» du gouvernement Matata II. Il consiste essentiellement au remplacement des membres des partis du G7, révoqués, démissionnés et exclus récemment de la Majorité présidentielle (MP). En outre, les titulaires de la Défense nationale et des Hydrocarbures ont été permutés.
 
23/09/2015 : Quelques politiciens congolais ont inondé la scène politique de la RDC par des lettres, des démissions et des sempiternelles déclarations télévisées. Soit pour exprimer leurs mécontentements face à la situation politique encours, ou soit pour contredire les positions de leurs dirigeants. Après le communiqué de l’UDPS annonçant son retrait de pré- négociation sur le dialogue nationale, ce sont les leaders de sept partis politiques qui ont adressé une lettre ouverte au président de la république lui réclamant les élections dans le délai constitutionnel. Qu’est-ce qui se cache derrière ces déclarations et ces démissions ?
 
L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, par la voix de son Président, a annoncé le 13 septembre 2015 dans un communiqué, l’échec des entretiens de Venise et D’Ibiza, ayant mis aux prises ses représentants à ceux du camp Kabila, et a demandé à ses délégués de se retirer dès cet instant, de la table des négociations.
 
09/09/2015 : Une source de la Cour constitutionnelle a confié mercredi 9 septembre à Radio Okapi que le gouvernement peut confier provisoirement à des hauts fonctionnaires de l’Etat la gestion des vingt et une nouvelles provinces. Cette source qui s’est exprimée sous le sceau de l’anonymat affirme qu’une telle démarche ne viole pas la constitution.
 
Le 20/08/2015.- Qui succédera aux charismatiques Antoine Gizenga du Parti lumumbiste unifié (PALU) et Etienne Tshisekedi de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ? Les deux leaders, qui ploient sous le poids de l’âge, ne se sont pas donné la peine de faciliter l’émergence des dauphins au sein de leurs partis respectifs. A ce jour, l’étau biologique se dispute le contn5le des appareils ainsi portés pendant des décennies avec les compagnons de lutte. Bien que vivantes, les deux icônes sont conjuguées déjà au passé parleurs partisans, qui se livrent une guerre sans merci.
 
Le 20/08/2015.- Un groupe de députés de l’Opposition demande au Premier ministre Matata Ponyo de s’expliquer sur l’achat de l’A320 de Congo Airways réceptionné le 30 juillet dernier à Kinshasa. Ces élus jugent exorbitant le prix d’acquisition de cet avion acheté d’occasion à la compagnie italienne Alitalia pour 25 millions de dollars américains.
 
Le chef de la Monusco a rencontré ce mardi 18 aout 2015 à Kinshasa, le président de l’assemble nationale de la RDC. Le deux personnalités ont parlé du calendrier électorale et des actions de la Monusco et celles de FARDC à l’Est du pays. Le lundi 18, la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco) a lancé une campagne choc contre les violences sexuelles sur mineurs à l’attention de ses employés, quelques jours après la démission du chef de la Mission onusienne en Centrafrique sur fond d’accusations de viol par des Casques bleus.
 
Le 16/08/2015 : Dans une virulente déclaration adressée samedi à l'agence officielle belge Belga, ces membres influents, dont la plupart vivent en exil en Europe ou au Canada, critiquent le leadership du
 

1Page 12/65
65
Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité