|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

POLITIQUE

La recherche du mot clé [ POLITIQUE ] donne le résultat suivant:
711 enregistrements trouvés dans notre base de données Berger-Media.info

Le chef de l’état congolais, son excellence Joseph Kabila a reçu ce lundi 5 la délégation de la CENCO dans ses bureaux du palais de la nation à Kinshasa. Les hommes de l’église catholique sont allés faire le rapport rendre de l’évolution des négociations avec le « rassemblement ».
 
Revue de presse du lundi 5 décembre 2016. Les négociations directes entre le président du comité des sages du Rassemblement et le président Joseph Kabila sont-elles vouées à l’échec ou peuvent-elles se tenir un jour? C’est à cette question que tente de répondre les journaux parus lundi 5 décembre à Kinshasa.
 
A quelque trois semaines de la date fatidique du 19 décembre où le monde entier redoute un chaos en RDC, les Pères-Evêques catholiques de la CENCO sont en passe de réussir un pari inespéré pour désamorcer la crise. Selon Forum des As, Ils viennent de réaliser un véritable exploit, un coup de maître, en début de semaine en rapport avec la crise politique aiguë qui mine la RDC.
 
Le président de la république démocratique du Congo, Joseph Kabila a nommé jeudi monsieur Badibanga Ntita Samy comme premier ministre. Cette nomination est l’une des recommandations de l’accord politique du dialogue national inclusif.
 
Le chef de l’état congolais a prononcé un discours sur l’état de la nation devant les deux chambres réunies. C’était ce mardi 15 novembre 2016, au palais du peuple, en présence des ambassadeurs et organisations internationales accrédités en RDC. Les missions du prochain gouvernement d’union national et son avenir politique tels sont les points saillants de son discours.
 
Les congolais de la RDC attendent avec impatience la formation d’un gouvernement de large union nationale, selon les accords du dialogue national, sans se poser la question pour quel projet et avec quels moyens ?
 
Le gouvernement de large union nationale sera mis en place dans quelques jours, soit le 14 novembre 2016, ont annoncé mardi 8 novembre à Kinshasa les ex-co-modérateurs du dialogue politique, Vital Kamerhe et Alexis Thambwe Mwamba.
 
Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement souhaite que la date du 19 décembre soit « une date normale ». Dans une déclaration faite vendredi 28 octobre à Kinshasa, Prince William Mishiki, membre du comité des sages de cette plateforme de l’opposition pense que les Congolais peuvent «se dépasser et trouver un consensus».
 
Le Président Joseph Kabila a reçu, lundi au Palais de la Nation, une délégation de la Majorité présidentielle, de l’opposition et de la Société civile ayant participé au dialogue, conduite par le facilitateur Edem Kodjo, venue lui présenter officiellement l’accord qui était signé à l’issue du dialogue et le rapport général établit sur le déroulement des travaux de ce dialogue.
 
L’Église catholique de la République démocratique du Congo a estimé vendredi
 

1Page 11/72
72
Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité