|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Société

Le 24 mars 1969 : Joseph Kasa-Vubu meurt à Boma
Écrit par - Publié le 24/03/2019
     

 

Le 24 mars, les Congolais commémorent la mort de Joseph Kasa-Vubu, premier Président de la République démocratique du Congo. Décédé dans sa résidence du Mont Kisundi, dans la ville de Boma en 1969, il y a cinquante ans, il a été inhumé à Singini où un mausolée  a été construit.

 

Si à Kinshasa aucune activité officielle n’a été programmé, plusieurs activités ont été organisées ce dimanche au Kongo central notamment un meeting par le parti Bundu dia Mayala à Matadi.

 

Joseph Kasa-Vubu est né en 1915 à Dizi dans le territoire de Tshela au Kongo central.  Etudiant au petit séminaire de Mbata Kiela, il est jugé trop indépendant pour devenir prêtre selon des témoignages. Il va poursuivre son cursus scolaire normal en s’orientant vers la philosophie

 

Il embrasse la carrière d’enseignant. Il abandonne finalement l’enseignement pour devenir employé dans la société Agrifor en 1942. Il devient au cours de la même année aide comptable au service des finances du gouvernement colonial.

 

A Léopoldville, il subit les influences des divers mouvements d’évolués et intègre l’association puis le parti politique Alliance des bakongo (ABAKO) dont il devient président.

 

En 1958, il devient bourgmestre de la commune de Dendale, aujourd’hui commune de Kasa-Vubu. Il prend part à la table ronde de Belgique et lorsque le Congo accède à son indépendance il devient le premier président de la RDC le 30 juin 1960.

 

En 1965, il sera évincé par un coup d’Etat mené par le général Mobutu. Il fut astreint à résidence à son domicile du Mont Kisundi dans la ville de Boma où il mourut en 1969.

 

Certains estiment que l’héritage légué par Joseph Kasa-Vubu se résume en deux mots : la bonne gouvernance et la transparence.

 

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité