|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Editorial

Election RDC : Ramazani Shadari serait-il un candidat doublon de la MP ?
Écrit par Berger Media - Publié le 13/08/2018
     

 

Edito: Le huit Août dernier, c’était la date de la clôture de dépôt des candidatures pour les élections législatives et présidentielles en république démocratique du Congo. Selon la CENI 20 candidats ont déposés leurs dossiers, dont un seul candidat officiel pour la majorité présidentielle. Comment l’opposition, qui compte au moins 7 candidats, peut-elle gagner dans ce scrutin à un tour ?

Si quelques têtes sont moins connues du grand public, par contre plusieurs autres sont des hommes et des femmes qui ont fait et font encore la chronique de l’actualité politique de la RDC.

Depuis que le président Joseph Kabila a annoncé le nom de son dauphin, la classe politique congolaise jubile.  Pendant que la communauté internationale félicite le président Joseph Kabila  pour son engagement de respecter la constitution. Elle réitère son appel à toutes les parties à veiller à ce que le processus électoral et le transfert du pouvoir soient menés de manière transparente, pacifique et inclusive, conformément à la constitution et à l’accord de la saint-Sylvestre 2016.

Sur la liste de la commission électorale nationale indépendante, plus de 21 candidats prétendent pouvoir diriger ce pays de Lumumba. Parmi eux trois ténors de l’opposition : Jean-Pierre Bemba, Félix Tshisekedi et Vital Kamehre.

Dans le camp de la majorité présidentielle et le Front Commun pour le Congo (FCC), plusieurs ont été surpris de la candidature de Antoine Gizenga, président du PALU, 92 ans, malgré son état de santé fragile. Une vraie surprise serait que cette candidature soit validée par la CENI. Car la loi électorale prévoit que le candidat soit en bonne santé mentale et physique.

Selon les observateurs, la candidature de PALU cacherait un autre « plan » de Joseph Kabila et Ramazani Shadari ne serait qu’un candidat doublon. En réalité, si Antoine Gizenga désistait, son colistier Mr Kabwelulu prendrait le relais. C’est serait alors lui le vrai successeur de Joseph Kabila.

Or, un autre candidat se revendique du PALU. Il s’agit de Adolphe Muzitu. Son action n’a pas été approuvée par le secrétaire général du PALU et de son leader. Selon d’autres sources, Muzitu n’accepterai pas que le pouvoir s’éloigne de leur famille. Car, étant le neveu de Antoine Gizenga, selon les coutumes kongo, il serait l’héritier légitime de son oncle Gizenga.                                           Par ailleurs, d’après les accords de 2006, après avoir soutenu Joseph Kabila, le prochain candidat serait du PALU. D’où la candidature de A. Gizenga, malgré son état de santé.

Ministre des mines depuis 11 ans, Kabwelulu serait l’homme qui détiendrait le secret de tous les contrats des grandes entreprises minières de la RDC, dans lesquelles plusieurs hautes personnalités politiques et membres de la famille Kabila seraient actionnaires. Le choix de Kabila porterait donc sur Kabwelulu. La famille du vieux lumumbiste n’a quoi dire. E.N.

 

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité