|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Société

RDC : Les tracasseries policières ont fait des victimes à Kisangani.
Écrit par Berger Media - Publié le 22/05/2018
     

 

Des tracasseries policières auraient fait des nouvelles victimes dans la ville de Kisangani, hier lundi 21 mai 2018. Le conducteur d’une Mototaxi a percuté un mur, alors qu’il transportait une femme enceinte. L’accident été causé par un agent de la police routière, qui aurait retiré la clé de contact sur la moto.

La cliente est décédée sur le champ et le conducteur serait dans le coma, selon les sources officielles. Mais les responsables de l’association des conducteurs ont sillonné tous les hôpitaux de la ville et ne l’ont pas retrouvé.

Peut-on maintenir un malade, dans le coma pendant plusieurs heures, dans cette ville ? Existent-ils des infrastructures adaptés pour cela?

Pour protester contre cet énième accident, plusieurs conducteurs de mototaxi ont décidé de grever et réclament justice pour leur camarade. Jusque dans l’après-midi, de ce mardi 22,  des vives tensions étaient constatées dans la ville rendant la circulation des personnes très difficile.

Dans cette ville où le transport public est presque inexistant, la population fait recours au taxi-moto et vélo-taxi pour se déplacer.

Ce métier de « conducteur-moto » est devenu la seule possibilité pour des nombreux jeunes chômeurs diplômés du niveau bac ou universitaires à créer leurs emplois.

Devenu chef-lieu de la province de la Tshopo, issue du démembrement de la province orientale, la ville de Kisangani est une grande métropole qui  possède plusieurs atouts, malheureusement négligée par des gouvernements successifs.

Plusieurs projets industries, notamment, de la cimenterie, de l’élevage, de transport sur rail ont été freinés, faute de financement. D’autres, tels que la rénovation de la voirie urbaine, de la société d’électricité, de la Sotexki…sont tout simplement abandonnés.

Les raquettes par des agents de la police sur les conducteurs des motos-taxi et d’autres commerçants reflètent également la réalité de vie quotidienne des congolais. « L’abus de l’autorité… ».

 

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité