|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Sports

Les positions du PSG et de l'UEFA se rapprochent sur le FPF (JDD)
Écrit par mbuku kimbanzi - Publié le 06/05/2018
     

Le 06 mai 2018. -Le Journal Du Dimanche fait le point sur le Fair-Play Financier et les nouvelles sont bonnes : la dernière réunion a permis aux deux parties de se rapprocher concernant les contrats qataris. Pour autant, rien ne garantit que le PSG ne sera pas puni.

À la mi-avril, le PSG avait rencontré les enquêteurs de l'UEFA en charge de l'enquête sur le Fair-Play Financier (FPF) qui touche le PSG depuis le 1er septembre dernier. Face à l'Instance de contrôle financier des clubs (ICFC), la branche de l'instance européenne en charge de ce type d'actions, le club parisien a pu s'expliquer sur ce qui est l'actuel gros point d'interrogation de l'enquête, à savoir la valorisation des contrats de sponsoring qataris du club. L'UEFA s'appuyait sur le rapport d'Octagon, les estimant surévalués, quand le PSG arrivait avec un rapport de Nielsen bien plus favorable et le JDD dévoile la teneur des discussions.

Celles-ci ont été très constructives et les deux parties se sont largement rapprochées sur ce point clé. Après avoir étudié la différence de méthodologie entre les deux études, l'UEFA a nuancé sa position concernant les conclusions du rapport d'Octagon tandis que le PSG s'engagerait à légèrement dégonfler le montant de son contrat avec Qatar Tourism Authority (QTA), le fameux contrat d'image à 100M€ qui avait déjà posé problème en 2014. Le souci vient notamment du fait que l'évaluation à 100M€ repose visiblement sur un compromis entre les deux parties plutôt que sur une véritable analyse de la valeur du deal.

Les deux parties se sont donc rapprochées en cette mi-avril mais tout n'est pas clair pour autant. L'UEFA voit bien que le PSG travaille dur et avance de façon positive depuis des mois tandis que le club parisien avance des concepts rarement vus dans le football mais pourtant bien réels : le nation branding (marketing national) avec le Qatar ou encore la valorisation de sa présence sur les réseaux sociaux sont cités par le JDD. Des sponsors sont également proches de s'engager avec Paris, preuve que le club avance d'un point de vue économique et récupère les fruits de son investissement passé.

L'instance européenne sait que ce jugement risque de faire jurisprudence et est donc prudente, souhaitant bien soupeser tous les points du dossier avant de trancher. Le PSG s'est aussi mis en difficulté en investissant 400M€ avant d'avoir les revenus pour le faire et les retombées vont peut-être être un peu justes en termes de timing, un souci pour l'UEFA sachant que Paris a déjà joué avec le feu au niveau du FPF il y a quelques années. En parallèle de ces discussions avec le club parisien, l'instance subit aussi les pressions des gros clubs européens et elle se retrouve dans une situation compliquée alors que le verdict de l'enquête est attendu pour juin.

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité