|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Politique

RDC : Bientôt le gouvernement Bruno Tshibala sera publié
Écrit par - Publié le 08/05/2017
  

Le Premier ministre Bruno Tshibala a annoncé l’imminence de la publication du gouvernement d’union nationale, après trois semaines de consultation des partis politiques signataires de l’Accord politique inclusif du 31 décembre 2016, au sortir d’un entretien mercredi, à Kinshasa, avec le Président de la République Joseph Kabila Kabange.

 

« Dans très peu de temps, nous aurons la responsabilité d’annoncer au peuple congolais la composition du gouvernement d’union nationale », a déclaré le Premier ministre Bruno Tshibala, qui venait d’être reçu pour la deuxième fois par le Chef de l’Etat depuis sa nomination à la date du 07 avril 2017.

 Le nouveau chef de l’Exécutif national a par ailleurs indiqué avoir fait au Président de la République un rapport d’Etat concernant la formation du gouvernement d’union nationale.

 « J’ai remis à ce sujet un rapport écrit au Président de la République », a-t-il confirmé. Il a ajouté que le travail continue et d’ici quelques jours, le peuple congolais sera fixé au sujet de la formation du gouvernement d’union nationale, conformément à la constitution et à l’Accord politique du 31 décembre 2016.

« Le travail est fait et il reste au Président de la République de jeter un coup d’œil sur le rapport que je viens de lui remettre », a-t-il précisé, avant de confirmer que  toutes les composantes signataires de l’Accord du 31 décembre ont été reçues auxquelles se sont ajoutés d’autres acteurs politiques qui avaient estimé utile et nécessaire d’y être associés. « Je pense que tout s’est bien passé », a-t-il conclu.

Si la publication de ce gouvernement tarde, nul n’ignore que les tracasseries pour la formation d’un nouveau gouvernement  sont « monnaie courante ». Car chaque composante privilégie ses intérêts au détriment de l’intérêt de la population.  

La majorité de la population de ce pays vit sous le seuil pauvreté. Soit moins d’un dollars par jour.   Les infrastructures de base sont dans un état déplorable ;  les entreprises publiques sont presque toutes en quasi faillites. Les sous-traitants impayés n’ont aucun moyen de recours.

Le président de la république, Joseph KABILA qui appelle dans ses discours  la création de la classe moyenne  en RDC, laisse pourtant les entrepreneurs congolais se faire annihiler  par les directeurs généraux  des sociétés publiques.

Faire appel aux investisseurs étrangers, lorsqu’on ne sait pas honorer les dettes intérieures n’aspire pas confiance. Plus autant que le pays semble freiné par la formation d’un nouveau gouvernement.

 

ACP/E.N.

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité