|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Monde

CPI : Jean-Pierre Bemba fait appel de sa condamnation pour crimes de guerre.
Écrit par Berger Media - Publié le 28/09/2016
  

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, condamné en juin dernier à 18 ans de prison par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, a officiellement interjeté appel, dénonçant les "défauts" de son procès.

 

La semaine dernière, "M.Bemba a interjeté appel de sa condamnation", a annoncé mercredi dans un communiqué l’équipe de défense du chef de guerre jugé responsable de la vague de meurtres et de viols commis par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003.

La chambre de première instance III de la CPI a annoncé, mardi 21 juin 2016, la condamnation de Jean-Pierre Bemba, en qualité de chef hiérarchique du Mouvement de libération du Congo (MLC), alors groupe rebelle, à une peine de 18 ans de prison.

 

Les juges de la CPI avait ainsi décidé de procéder à la « confusion des peines d’emprisonnement » retenues pour chacun des cinq crimes dont Jean-Pierre Bemba était reconnu coupable : 16 ans de prison pour meurtre comme crime de guerre ; 16 pour meurtre comme crime contre l’humanité ; 18 ans pour viol comme crime de guerre ; 18 ans pour viol comme crime contre l’humanité et 16 ans pour pillage comme crime de guerre.

 

Circonstances aggravantes

 

À l’exception du meurtre, la Cour avait retenu des circonstances aggravantes pour tous les crimes commis par les troupes du MLC en Centrafrique ainsi que pour le « comportement coupable de Jean-Pierre Bemba ».

 

Selon la CPI, l’ancien vice-président de la RD Congo, notamment « en raison de son instruction et de son expérience », était conscient de la gravité des crimes que « ses milices commettaient et allaient commettre » en Centrafrique.

 

Arrêté fin mars 2008, le leader du MLC a déjà passé huit ans au quartier pénitentiaire de la CPI. Des années de prison qui seront déduites de la peine de 18 ans de prison prononcée à l’encontre de Jean-Pierre Bemba, avait précisé la Cour.

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité